Mise en œuvre du plan de protection

Le Conseil d’Etat vaudois vient de soumettre au Grand Conseil une enveloppe de 5,4 millions de francs destinée à financer la troisième série de mesures prioritaires du Plan de protection de la Venoge. Les interventions prévues comprennent, notamment, la réalisation de plusieurs aménagements devant rendre possible la migration piscicole du lac Léman à la Tine de Conflens. Un programme de lutte contre les plantes néophytes et différentes actions de renaturation figurent également dans cette série de mesures. Ce crédit-cadre participera à la concrétisation des objectifs du Plan de protection de la Venoge adopté en 1997.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.