MYCOLOGIE

MYCOLOGIE
Gare aux «fausses» morilles

Un article scientifique paru dans la revue Journal of the Neurological Sciences tend à démontrer que la maladie de Charcot, affection neurodégénérative jusque-là inexpliquée, serait liée à des toxines contenues dans un champignon fréquemment confondu avec la morille. Le gyromitre géant (Gyromitra gigas), ou fausse morille, contient une toxine proche de celle du cycas, susceptible de provoquer un changement dangereux dans le matériel génétique.

 

 

 

 

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories