Ce jour, la Chancellerie de l’Etat du Valais communique que  dans la nuit du  2 au 3 février 2018 un loup a été abattu par erreur durant la chasse à l’affût du renard.
Cette chasse peut se pratiquer jusqu’à fin février. Une personne autorisée à chasser a abattu par erreur une louve dans la vallée de Conches. Une fois l’erreur constatée, la personne en a immédiatement informé le gardiennage.
Le Service de la chasse, de la pêche et de la faune (SCPF) a avisé le Ministère public qui est compétent pour gérer cet incident de chasse. Celui-ci a ouvert une enquête.
Des informations plus détaillées sur l’identité de l’animal seront fournies par les analyses d’ADN en cours.

Une réponse

  1. Jean Bonnard

    Juste une question à propos de l’incident survenu dans la nuit du 2 au 3 février: qui va effectuer les analyses ADN de ce loup? Le service valaisan de la faune a-t-il eu la bonne idée d’envoyer un des échantillons d’ADN au laboratoire Forgen en Allemagne qui affirme que la plupart des loups sont des hybrides, donc non protégés par la Convention de Berne?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.