Elles sont multiples et fréquentes en tous lieux. Elles peuvent être programmées mais aussi fortuites. Insolites ou ordinaires, éphémères ou interminables, heureuses ou déplorables, aux résultats attendus ou incertains, les rencontres conditionnent la vie de tout un chacun. Qu’elles se réalisent entre quatre z’yeux ou plus, les rencontres jouent un rôle social indéniable car de ces entrevues découle l’avenir. Trump, Poutine, Macron ou autres ténors politiques se réunissent pour décider du futur de la planète. Mais le simple quidam qui rencontre un de ses semblables voit aussi son avenir parfois modifié par ce phénomène. Songeons par exemple à ces rencontres coup de foudre qui transforment radicalement la vie d’un homme et d’une femme. L’importance de les soigner et de savoir en profiter détermine les effets que l’on peut en tirer.
En profiter pour son bien personnel mais aussi pour celui de son vis-à-vis. En profiter pour véhiculer un message si possible positif. En profiter pour tenter, si nécessaire, de convaincre son interlocuteur. Le chasseur peut remplir une mission primordiale dans ce domaine. En période de chasse, il se déplace à travers forêts, pâturages, campagnes ou montagnes, son fusil en bandoulière. Il porte ainsi une responsabilité supplémentaire par rapport au simple randonneur. Quotidiennement il croise des collègues chasseurs et généralement les échanges se font de manière amicale à l’exception de quelques incorrigibles qui se croient seuls au monde. Mais souvent, le chasseur rencontre le promeneur, le cueilleur de champignons ou le touriste. Ces catégories d’utilisateurs légitimes de la nature ne sont pas toujours habitués à se trouver en présence d’hommes portant arme et parfois les stigmates de quelques courtes nuits et longues journées épuisantes. Les plus polis questionnent, les plus hasardeux grognent et parfois grondent. Alors intervient le rôle essentiel du chasseur pour expliquer, communiquer et convaincre. Exploiter de telles rencontres pour transmettre le message de la nécessité d’une chasse réglementée et dont l’objectif reste celui de maintenir l’équilibre des espèces sont des opportunités à ne pas rater. Elles contribuent à améliorer l’image du chasseur et à créer quelques opinions positives supplémentaires. Nous en bénéficierons lorsque des échéances, plus très éloignées, mettront en jeu l’avenir de la chasse.

Je vous souhaite une saison cynégétique remplie, tout comme votre gibecière, de belles rencontres.

Chasie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.