Elle est connue des militaires dans tous les pays du globe lorsqu’il s’agit de permuter les valeureuses sentinelles montant la garde en uniforme. Celle-là n’est pas problématique car l’obligation de servir fait partie de nos usages. Elle est connue des politiciens lorsqu’il convient de remplacer, au pied levé ou non, un élu défaillant ou obligé par le temps qui passe de céder son siège. Il y a pléthore de candidats pour certains postes, mais en même temps les difficultés à trouver des successeurs pour certains exécutifs deviennent récurrentes. Elle est connue dans la société lorsqu’il devient nécessaire de pourvoir au remplacement de tel ou tel président, secrétaire ou caissier. En assemblée, moult prétendants se profilent par des interventions tous azimuts mais déclinent toutes propositions d’assumer une responsabilité exposée. La relève s’amenuise ! Les domaines de la faune et de la chasse ne sont pas épargnés par cette tendance, même si les exceptions à la règle sont plus fréquentes que dans d’autres secteurs. Il n’y a qu’à parcourir forêts et montagnes en cours de printemps pour se réjouir d’une relève assurée. Les faons suivent leurs mères, les cabris gambadent et sautillent gaiement sur les névés, voilà de quoi nous dire que la faune échappe au phénomène de l’absence de relève. Mais il faut bien déchanter parfois et de plus en plus fréquemment. En fin d’été ou début d’automne, la jeune descendance a fondu pour certaines espèces en danger permanent alors que pour d’autres catégories, mieux armées, l’abondance se dessine. Diana Romande a trouvé un digne successeur à sa présidence, la revue Diana Chasse et Nature s’est dotée d’un jeune et fringant professionnel pour assumer la rédaction en chef. Tout cela est très réjouissant ! Mais cela sera-t-il suffisant ? La relève ne va-t-elle pas s’éroder au fil du temps, comme partout ailleurs ? La récente réunion des contributeurs et correspondants de la revue a révélé une moyenne d’âge qui ferait rougir le coach de notre équipe nationale de football. Certes, l’expérience, le talent, la passion, en somme les compétences de ces rédacteurs ne sont pas mises en doute. Dans la durée, leurs performances régulières sont certainement moins aléatoires que celles du team du ballon rond. Pourvu que cela dure… Toutefois, l’équipe junior peine à sortir du bois. Tout comme l’équipe féminine d’ailleurs ! Alors allez-y ! Laissez votre envie se manifester pour le régal de nos lecteurs. Vous n’y trouverez que du plaisir.

Chasie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.