Consommer local

L’ordonnance sur la déclaration des fourrures était en consultation pour modification. Un de ses objectifs est de garantir que les acheteurs soient informés s’ils acquièrent un produit d’origine animale ou synthétique. Son but : «Mettre un terme à l’importation et à la vente de produits de la pelleterie provenant d’animaux ayant subi de mauvais traitements». Un meilleur étiquetage devrait favoriser l’utilisation de fourrures d’origine suisse, où les normes d’élevage sont souvent strictes. La déclaration de l’authenticité de la fourrure sera soumise aux mêmes exigences que l’indication de la provenance, de l’origine et de l’espèce animale dont la peau est issue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.