L’initiative cantonale «Pour un canton du Valais sans grand prédateur» a abouti avec 9545 signatures, alors que 6000 suffisaient. Elle a été déposée l’après-midi du 16 janvier 2017 à la Chancellerie cantonale.

L’initiative vise à introduire dans la Constitution cantonale valaisanne un texte qui exige que l’Etat élabore des prescriptions notamment  sur la limitation et la régulation du nombre des grands prédateurs. L’initiative demande que l’introduction et la mise en liberté de grands prédateurs ainsi que la promotion de leur population sont interdites. Le texte vise également à interdire l’introduction volontaire de l’ours en Valais.

Le comité d’initiative est composé d’élus du Haut-Valais parmi lesquels trois membres des Chambres Fédérales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.