Durabilité de l’espèce

Les chasseurs prélèvent plutôt les bouquetins aux cornes plus longues que la moyenne. Mais une étude internationale à laquelle
a participé l’Institut fédéral de recherches WSL montre que les tirs de puissants boucs n’impactent pas les effectifs des colonies. «Ce résultat est une bonne nouvelle pour la chasse comme pour la protection de la nature» a notamment commenté Hannes Jenny de l’Office de la chasse et de la pêche des Grisons : «Nous nous réjouissons que les connaissances recueillies sur le terrain aient été corroborées scientifiquement et que la chasse des bouquetins puisse être qualifiée de durable».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.