Notre revue Chasse et Nature est appréciée par ses lecteurs, c’est la moindre des choses… mieux que cela, sa qualité est reconnue par les différentes rédactions francophones œuvrant dans le domaine cynégétique.

Cette notoriété à laquelle, rappelons-le, le quasi légendaire Breg a largement contribué, est sans doute due à une multitude de facteurs concomitants. Outre le calibre des correspondants, la diversité des rubriques associée à l’excellence photographique des illustrations, leur mise en page talentueuse dans des délais adéquats, tout ce travail d’équipe au service d’une passion indéfectible est la marque de fabrique de notre revue…

Mais que serait ce magazine sans un rédacteur «d’attaque» ? Parlons-en un peu de celui-là…

Jean Bonnard nous quitte après quatre ans d’activité fructueuse, désireux de disposer pleinement de cet âge d’or que nous offre le statut de retraité en pleine forme… assoiffé de voyages, de découvertes, de curiosité et de partage pour lesquels la disponibilité est une condition essentielle… Disons-lui ici combien nous avons apprécié sa personnalité rayonnante faite d’authenticité, d’intelligence, d’élégance morale, de convivialité, associées à une expérience professionnelle de haut niveau.

Merci pour tout, Jean, pour le privilège accordé à notre revue, pour votre amitié  aussi !… Vous serez toujours le bienvenu dans nos colonnes !

«Le Roi est mort… vive le Roi !» (c’est une expression… longue vie à vous, Jean ! ! !)

Ce départ a conforté le comité de Diana Romande dans sa volonté de maintenir un support papier à l’heure du tout numérique. Les perspectives de développement existent bel et bien, que cela soit par l’adhésion automatique des chasseurs comme pratiquée dans plusieurs cantons reconnaissant par là un bon outil de formation permanente, ou par l’ouverture auprès d’autres corporations, nous pensons particulièrement aux pêcheurs avec lesquels des tractations sont en cours.

Ce travail appartiendra pour une part importante à notre nouveau rédacteur Vincent Gillioz, domicilié à Chemin-Dessus (VS), dont la candidature a été retenue après l’audition de trois prétendants sur les dix-sept offres reçues lors de la mise au concours. Nous nous réjouissons de l’accueillir et de bénéficier de ses nombreuses compétences et aspirations, qu’il aura loisir d’exposer dans un prochain numéro.

Pour l’heure, chers amis chasseurs, poursuivez votre contribution à notre revue par vos articles, vos annonces publicitaires, vos photos, vos nouveaux abonnés. Plus que jamais, la chasse est à défendre !

Charles-Louis Rochat, président de Diana Romande

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.