Sélectionner une page

BIODIVERSITÉ

BIODIVERSITÉ
Le coût des espèces invasives

Une équipe française a tenté d’évaluer l’argent perdu dans le monde du fait des plantes et animaux qui ont réussi à s’implanter et proliférer en dehors de leur pays d’origine. Son évaluation publiée fin mars dans la très sérieuse revue Nature est pharamineuse : 1288 milliards de dollars (1100 milliards d’euros) ont été perdus par l’économie mondiale entre 1970 et 2017. La mouche suzukii détruit les vergers de cerisiers, les scolytes mettent à bas les plus beaux fûts des forêts du nord-est de la France, l’ambroisie provoque l’hospitalisation de milliers de Français, les rats noirs impactent les récoltes de céréales, la jussie étouffe les marais et handicape l’aquaculture, et ce ne sont que quelques exemples de ces méfaits invasifs.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *