Passage obligé en début d’année, la société de chasse locale tenait ses assises au Centre sportif de Haute-Nendaz.

Le président Fournier a fait un rapide tour d’horizon des activités de l’année écoulée et a rappelé les échéances à venir pour sa société. Le 9 mai prochain, l’assemble générale de la Fédération Valaisanne des Sociétés de Chasse se tiendra à Nendaz. Jean-Michel Fournier lance un appel aux bénévoles afin que cette journée soit une réussite sur tous les plans. Une petite piqûre de rappel pour remémorer que les bénévoles se font rares et que ce sont en règle générale toujours les mêmes qui se mettent à disposition pour chaque manifestation.

Au plan chasse, l’exercice passé s’est montré d’excellente facture, surtout en regard des «volets» ouverts qui ont permis un prélèvement de cervidés comme jamais vu (2004 unités prélevées sur l’ensemble du canton). Les espèces chevreuil et chamois ont donné également de bons résultats avec un bémol pour le chamois dans certaines régions (comme Nendaz) où la croissance de l’espèce est dif­fi­cile en regard des dérangements (tourisme, ski sauvage, vélo, etc.). Les résultats parlent d’eux-mêmes: 31 bêtes prélevées sur le territoire de la commune de Nendaz (!) A relever que la zone de tranquillité mise en place sur les contreforts de la Dent de Nendaz (Alou) fait l’objet d’un recours contre cette décision.

Tous les chiffres (tirs, effectifs, statistiques) ont été présentés par Y. Crettenand, biologiste, qui représentait le Service de la chasse. L’hiver dernier, relativement clément, a été bénéfique à toutes les espèces (nombre et qualité), a rappelé le biologiste.

L’ouverture ou non de volets (cervidés) pour le prochain arrêté sera décidée après analyse détaillée des résultats. Le dernier exercice n’a pas laissé que de bonnes images de la chasse (prélèvements abusifs par certains, éthique discutable, non-respect des directives favorisant le tir du faon en premier).

Le président de la fédération cantonale, Patrick Lavanchy, avec son brio habituel, a résumé les activités de la fédération en s’attardant sur les points relatifs aux tirs de répétition obligatoires (imposés par l’OFEV) ainsi que sur quelques sujets concernant le prochain arrêté, dont le permis «invité» en particulier. Ledit permis serait, à son sens, une marque d’ouverture permettant de renforcer un réseau d’amitiés et mettrait en avant le sens du partage du chas­seur valaisan, puisque «l’invité» prélève sur le quota de son hôte. Le président Lavanchy a également fait mention des actes de braconnage connus en regrettant que la loi actuelle, inadaptée, ne permette pas d’exclure des candidats chasseurs ayant été appréhendés en acte de braconnage. L’éthique doit continuellement être rappelée et mise en avant par tout un chacun, il en va de la survie de notre passion.

A noter sept arrivées (nouveaux membres) dans les rangs de la Diana locale. Malheureusement, les nouveaux chasseurs ne jugent pas nécessaire d’être présents à l’assemblée lors de leur acceptation comme nouveaux membres. L’esprit sociétaire fait cruellement défaut au même titre que l’esprit de bénévolat cité par le président Fournier.

Pour la petite histoire, soulevons que le président Fournier a remis à son papa, Michel, le diplôme de membre d’honneur pour son 40e permis pris.

En fin d’assemblée, le concours des trophées a vu les chasseurs suivants récompensés:

Cerf:
1. Martignoni Maxime,
2. Bornet Xavier de Bruno,
3. Martignoni Freddy

Chevreuil:
1. Bornet Alain,
2. Fournier Guillaume,
3. Fournier Manu

Chamois (mâle):
1. Mariéthoz Daniel
2. Fournier Guillaume
3. Fournier Jean-Michel

Aucune chèvre de chamois n’a été présentée (!) D’où la pertinence de se poser nombre de questions sur l’espèce chamois (gestion, type de chasse, pressions des nombreux utilisateurs de la montagne, etc.).

Citons, pour terminer, le président Lavanchy qui a rappelé la devise d’un chef indien «La terre ne nous appartient pas mais elle appartient à nos enfants…» afin de sensibiliser chacun lors de la pratique de notre passion.

Léonard

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.