Aimer la nature, la faune, des êtres chers, une profession, le goût des bonnes choses ! Peu importe ce que l’on aime, cela s’intitule l’amour. Etre animé par la passion dépasse largement ce stade car cela implique une notion bien plus forte qui parfois domine la raison. Lorsque l’amour et la passion s’unissent, le danger existe, celui de ne plus maîtriser ses émotions et finalement celui de détruire tant l’un que l’autre. Qui ne connaît pas des congénères qui se sont laissé emporter par la passion et qui ont gâché leur vie et souvent celle des autres ? Le domaine de la chasse reste particulièrement exposé aux périls d’une perte de maîtrise de cette conjonction amour et passion. Parcourir nature, montagnes et forêts tout au long de l’année pour observer la faune et le comportement des animaux sauvages, cela ne se fait que si on aime le faire. Traquer le gibier en période de chasse s’approche bien plus de la passion que d’un sentiment d’attachement aux beautés de la création. Combien de fois faut-il calmer son ardeur pour laisser circuler l’animal interdit lorsque celui autorisé ne daigne pas se montrer ? Ne parlons pas de cette passion qui pousse le braconnier à braver la loi. Lorsque la passion est contrôlée, le sentiment d’amour reprend le dessus et rend cet assemblage très fortement émotionnel. L’amour et la passion lorsqu’ils sont réunis et canalisés amènent des satisfactions qui peuvent durer toute une vie, non seulement pour l’intéressé lui-même mais pour tout un entourage, qu’il soit simplement fondé sur les amitiés ou les fidélités, par exemple professionnelles. Je veux parler de ces femmes ou de ces hommes qui par amour et passion d’une activité réussissent à instaurer des confiances réciproques et partager de profondes complicités, parfois au grand désarroi de certains jaloux et envieux. Pensons par exemple à ces gardiens de la faune qui tissent des relations tout au long d’une carrière avec les amoureux de la nature. De même à ces femmes ou à ces hommes d’expérience qui sont attachés à transmettre leur savoir au travers de formations ou de conseils à l’endroit des néophytes, et des désireux du maintien ou de l’amélioration de leurs propres connaissances. Comme tout a une fin, ils doivent aussi un jour tourner la page. Il appartient à leurs successeurs d’écrire les suivantes. Souhaitons que ceux-ci parviennent à harmoniser amour et passion, deux ingrédients garants d’une réussite durable.

Chasie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.